la relation client à l’épreuve de la crise et le rôle de la communication

Pour reprendre le fil de la communication de crise, il est intéressant de prendre de la hauteur par rapport aux expériences des acteurs de l’économie aujourd’hui.

La communication de crise se positionne sur une réassurance pour le client par rapport à l’entreprise qui communique : sécurité, valeurs, action, investissement, ce sont les mots clefs qui doivent motiver le contenu de la communication.

L’entreprise peut par exemple informer sur son comportement par rapport à la crise ou au confinement :

– ses actions comme : la transformation de l’outil de production,

– ses outils de pédagogie : quels moyens de sécurité a-t-elle mis en place par exemple,

– ses valeurs en tant que marque « non essentielle »,

– sa story du confinement.

L’entreprise peut aussi proposer du contenu éducatif (tutos, entraînements à domicile, video, visioconf, etc.), voire du divertissement (vidéo, websérie, enquête, tutos do-it-yourself).

Dans tous les cas, le dirigeant doit rester en contact avec ses clients, et surtout rester vigilant pour comprendre les mutations dans les usages. Qui était le client en février 2020 ? Qui sera-t-il (il ne le sait déjà pas lui-même) en juin 2020 ?? Car demain, les usages seront différents : toujours plus de e-commerce, expérience Drive et auto-passage en caisse en retail par exemple.

La relation client pour servir la communication de crise : conserver (voire optimiser !) le dialogue avec le client et co-concevoir avec lui les conditions de déconfinement.

 

On ne lâche rien !

Un vaccin open-source contre le coronavirus

Un vaccin open-source, c’est peut-être encore virtuel mais ce serait utile !

Une tribune du Monde du 14 mai, à lire urgemment et à partager !

Un collectif de plus 130 personnalités internationales – dont Imran Khan, Cyril Ramaphosa et Joseph Stiglitz – demande dans une tribune au « Monde » de garantir un accès universel et gratuit au vaccin contre le Covid-19.

« L’accès aux vaccins et aux traitements en tant que biens publics mondiaux est dans l’intérêt de toute l’humanité. »

une autre vision de la gestion de crise

Une vision décapante mais intéressante de la gestion de la crise du covi-d avec Thierry Crouzet sur son blog.

Formation à distance pendant la crise sanitaire

Avec mon partenaire CBuy Conseil, j’interviens en formation professionnelle à distance chez GRUAU, qui met en place de la formation distancielle pour ses collaborateurs au chômage partiel pendant la crise sanitaire.

Le carrossier mayennais (276 M€ de CA) profite de la crise sanitaire actuelle pour accélérer le déploiement de sa plateforme numérique de formation interne. Baptisé Digital Academy Gruau, cet outil destiné aux 1 600 salariés du groupe de Laval propose des modules de formation autour de thématiques allant du management au développement personnel, en passant par des cours d’anglais et de bureautique. L’usage de cette plateforme se fait sur une base de volontariat et s’inscrit dans la durée. Gruau y intégrera à terme ses plans de formation et de développement de compétence.

Le Journal des Entreprises en parle !

covi-d : des conseils de pro pour vivre le confinement

A découvrir : un bel article d’un sous-marinier pour donner les conseils avisés et vivre le confinement d’une manière optimale. Les infos sont sur Welcome to the Jungle.

Un portrait-robot plutôt réaliste des « milleniums »

11 caractéristiques de la génération Z… somme toute classique pour des « petites jeunes » et un brin d’actualité et des technologies utilisées le plus aujourd’hui à ne pas oublier… mais attention aux usages… qui virent aux abus quand on parler digital, source d’info et de com’ dont les Z n’ont pas vécu l’émergence ni les coulisses…

  1. 8 Seconds : capacité à comprendre et rapidité à cliquer
  2. Activists : parler des valeurs et de l’écologie
  3. Anxious : génération anxieuse due à la pression digital
  4. Authentic : une génération qui veut parler de ses vrais problèmes et de sa vraie vie à ses amis sans filtre
  5. Co-Creators : ils veulent participer à la création des marques et des produits
  6. Connected : ils aiment la TV mais passent le plus de temps sur YouTube et sont exposés aux influenceurs de tous les pays
  7. Conscious Consumers : ils sont des consommateurs avertis
  8. Cravers of Experience : ils ont besoin de moments réels
  9. Financially-Savvy : une génération qui épargne et sensible aux applications bancaires
  10. Inclusive : ils veulent accepter la diversité
  11. Selfstarters : une génération d’entrepreneurs

Ce portrait robot est à retrouver chez VIVENDI BRAND MARKETING !

emarketing

5 idées simple pour communiquer en temps de crise

Face au coronavirus, comment les marques peuvent-elles communiquer ?

e-marketing pose la question à ses spécialistes pour 5 idées somme toute classiques mais toujours bonnes à  prendre !

Idée n°1 : L’action pour participer à l’effort collectif

Idée n°2 : L’information pour rassurer ou être utile

Idée n°3 : La proximité sur les réseaux sociaux

Idée n°4 : Faire preuve d’originalité

Idée n°5 : Scénarisez et organisez des rendez-vous

Et si vous demandiez ce que souhaite votre communauté ?

 

la crise du covi-d nous oblige à réévaluer l’utilité sociale des métiers

Très bel article de Dominique Meda, tellement bien exprimé pour mieux réfléchir !

En voici un extrait : « Des bataillons d’aides-soignantes et d’aides à domicile – en très grande majorité des femmes – assument des tâches cruciales pour la solidarité entre les générations. Ils assurent la toilette, les repas, l’aide aux gestes essentiels de nos seniors dépendants. Faute de reconnaissance et de rémunération suffisantes, de moins en moins de personnes effectuent ces activités difficiles. Mais on peut aussi penser aux éboueurs, aux personnels des commerces alimentaires…

Soudainement, les titulaires des métiers les mieux payés nous apparaissent bien inutiles et leur rémunération exorbitante. L’un des premiers enseignements de la crise sanitaire, en somme, c’est qu’il est urgent de réétudier la « hiérarchie » sociale des métiers, en accord avec nos valeurs et relativement à leur utilité réelle. »

Lancement d’une marque en pleine crise

Expérience de rebond pour le lancement d’une marque en pleine crise du corona virus :

EVOLEUM, qui a su :

  • garder le cap
  • recentrer l’essentiel
  • virtualiser ce qui peut l’être
  • proposer du numérique gratuit
  • rester ferme sur ses valeurs
  • ne pas « profiter » de la crise !

C’est à lire sur e-marketing pour la marque

communication et crise du covi-d

Communication de crise – un article dans la page LI du groupe Dinamic #J’aiFaitDinamic :

En cette période exceptionnelle de crise sanitaire, où le confinement bouleverse l’économie autant que le quotidien, l’entreprise se doit de trouver sa voix et de communiquer clairement sur la situation.

Après la stupeur et le premier effet K.O. de la crise, en termes de communication, la première règle est bien sûr de « continuer à communiquer », comme on le fait déjà. Il n’est pas pertinent de démarrer un fil d’actu ou des articles de fond si on ne l’a jamais fait auparavant. Ne pas jouer la carte de la récupération ou de l’opportunisme, c’est bien la première règle de la communication de crise. Une crise n’est pas un show, l’image de marque serait complètement mise à bas par les acteurs du marché s’ils le percevaient comme tel.

La communication de crise va suivre les mêmes méthodes que les communications externe et interne mises en place par l’entreprise. Le calendrier rédactionnel peut être par contre revu pour coller à l’actualité mais ce n’est pas une communication à part. C’est la crise qui est à gérer en tant que telle, avec ses phases : phase préliminaire, phase aiguë, phase chronique et phase de cicatrisation. Chaque phase amènera son lot de lamentation et d’opportunité pour améliorer l’organisation ! Chaque phase sera accompagnée d’une communication pertinente en respectant les conseils proposés ici et surtout en restant en cohérence avec la communication de l’entreprise, ses valeurs et sa vision.

Quelques conseils sont intéressants à réfléchir, en fonction des pratiques de l’entreprise… (à suivre sur :

groupe Dinamic #J’aiFaitDinamic)