com’ de crise : l’avis d’un avocat

Cinq mots clefs à philosopher pour parler communication de crise :

ANTICIPATION – REACTIVITE – TRANSPARENCE – EMPATHIE – MOBILISATION

C’est ce que propose Florian Silnicki, Fondateur de l’Agence LaFrenchCom,  via un article du Point

et dans tous les cas, rebondir sur la relation déjà initiée et la confiance existante…

… on ne démarre pas la com’ en période de crise, on l’amplifie, on la peaufine, on la pense en stratège et on part de l’existant !

emarketing

La relation au cœur de la fidélisation

La relation client évolue avec les nouveaux usages de l’internaute et les évolutions dans les pratiques du client, en click-and-collect, à distance et lui aussi en télétravail !

Du transactionnel des débuts de la relation client outillée de CRM, on est passé au relationnel et l’entreprise (et/ou la marque) se doit de penser engagement aujourd’hui !

Il est vital de remettre l’humain au centre du programme et de diffuser les valeurs de la marque et son ADN.

Pour fidéliser les clients et dans la création de programmes de fidélisation, le client est écouté, entendu, pris en compte dans sa demande et son identité… La personnalisation, la relation directe, même à distance, c’est la clef de la satisfaction et de la fidélisation… pour transformer le client en client à nouveau, client d’autre chose, prescripteur et ambassadeur… et le cercle est vertueux !

Un article d’e-marketing dont un éclairage lumineux sur la posture à tenir !

Le sens, le relationnel, la continuité

Eh oui… il ne s’agit pas d’inventer les liens relationnels avec son client ou ses collaborateurs au moment où la crise sévit et où la collaboration se fait à distance.

Le relationnel dans la continuité, du sens dans les échanges, c’est ce qu’attendent les internautes.

Communication et valeurs, binôme indissociable !

A redécouvrir sur l’article CBNews !

Quelques nouveaux verbatims « satisfaction » aux formations professionnelles !

De nouvelles citations positives des apprenants aux modules de formation de Concordance Conseil avec ses partenaires Dinamic Entreprises, CBuy Conseils ou avec la formation en alternance de l’ENI, sont à retrouver sur la page formation !

ENIEcole

emarketing

la relation client : du transactionnel au relationnel

Cet article d’e-marketing est intéressant en partant d’un historique de la fidélisation. Au départ (dans les années 2010), le système de fidélisation est basé sur le transactionnel où le client achète en comprenant en quoi il va avoir des bénéfices financiers à adhérer au programme de fidélisation. Et récemment, le système s’enrichit du relationnel pour engager le consommateur. Là bien sûr, le story-telling, l’écoute, le questionnement de la satisfaction, l’expérience utilisateur sont des points clefs, leviers importants pour créer du lien, nouer des relations, partager les valeurs…

 

emarketing

Pour une expérience e-commerce différenciante

Penser le contenu le plus riche et le plus pertinent grâce à l’analyse de la donnée : le jeu de la personnalisation est très efficace !

C’est ce que précise rapidement Adobe  sur cet article relayé par emarketing.

 

La place des femmes dans les médias : peut mieux faire !

Interview Women Today de Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine, auteure du rapport sur la place des femmes dans les médias en période de crise : des constats et des mesures… à suivre !

la posture de l’acheteur après la covid

Les usages ont été un peu modifiés par la crise sanitaire.

Plus que jamais, il faut penser relation client, outil CRM pour identifier, adresser et soigner ses contacts, multi canaux de communication et fidélisation !

A regarder sur l’infographie d’emarketing.

le compte formation : chaque employé le gère, encore faut-il qu’il en soit informé

CPF, compte personnel de formation accessible sur le site web gouv.fr, conversion des heures DIF, autant de sujet que Ouest-France traite dans son article.

Certaines manipulations sont à faire avant le 31 décembre et il est temps de s’y pencher !

CONCORDANCE CONSEIL formations

 

emarketing

Les bonnes idées pour promouvoir le drive to store

Un article d’e-marketing sur le drive to store.

Les idées intéressantes dans cet article :

  • Le e-commerce représente 9,8% du commerce de détail (source : Fevad 2020) ce qui signifie qu’une grande part des achats se fait encore dans le commerce physique.
  • de nombreuses enseignes ont accéléré leur transformation digitale pour proposer un service de drive ou de click-and-collect à leurs clients.
  • Le mobile est aujourd’hui ancré dans le quotidien : 9 Français sur 10 l’utilisent tous les jours (88,7%), ce qui en fait le premier levier d’investissement publicitaire en digital (70%), selon le Baromètre 2020 de la Mobile Marketing Association.

Ne pas oublier non plus au phénomène ROPO où le client recherche ses infos en ligne avant d’acheter en magasin. La relation client doit donc être pensée en amont de l’acte d’achat et sur tout le parcours client en magasin ou en ligne.

Rester en lien avec la cible, c’est cela le maître mot !