emarketing

La relation au cœur de la fidélisation

La relation client évolue avec les nouveaux usages de l’internaute et les évolutions dans les pratiques du client, en click-and-collect, à distance et lui aussi en télétravail !

Du transactionnel des débuts de la relation client outillée de CRM, on est passé au relationnel et l’entreprise (et/ou la marque) se doit de penser engagement aujourd’hui !

Il est vital de remettre l’humain au centre du programme et de diffuser les valeurs de la marque et son ADN.

Pour fidéliser les clients et dans la création de programmes de fidélisation, le client est écouté, entendu, pris en compte dans sa demande et son identité… La personnalisation, la relation directe, même à distance, c’est la clef de la satisfaction et de la fidélisation… pour transformer le client en client à nouveau, client d’autre chose, prescripteur et ambassadeur… et le cercle est vertueux !

Un article d’e-marketing dont un éclairage lumineux sur la posture à tenir !

emarketing

Pour une expérience e-commerce différenciante

Penser le contenu le plus riche et le plus pertinent grâce à l’analyse de la donnée : le jeu de la personnalisation est très efficace !

C’est ce que précise rapidement Adobe  sur cet article relayé par emarketing.

 

la posture de l’acheteur après la covid

Les usages ont été un peu modifiés par la crise sanitaire.

Plus que jamais, il faut penser relation client, outil CRM pour identifier, adresser et soigner ses contacts, multi canaux de communication et fidélisation !

A regarder sur l’infographie d’emarketing.

emarketing

Les bonnes idées pour promouvoir le drive to store

Un article d’e-marketing sur le drive to store.

Les idées intéressantes dans cet article :

  • Le e-commerce représente 9,8% du commerce de détail (source : Fevad 2020) ce qui signifie qu’une grande part des achats se fait encore dans le commerce physique.
  • de nombreuses enseignes ont accéléré leur transformation digitale pour proposer un service de drive ou de click-and-collect à leurs clients.
  • Le mobile est aujourd’hui ancré dans le quotidien : 9 Français sur 10 l’utilisent tous les jours (88,7%), ce qui en fait le premier levier d’investissement publicitaire en digital (70%), selon le Baromètre 2020 de la Mobile Marketing Association.

Ne pas oublier non plus au phénomène ROPO où le client recherche ses infos en ligne avant d’acheter en magasin. La relation client doit donc être pensée en amont de l’acte d’achat et sur tout le parcours client en magasin ou en ligne.

Rester en lien avec la cible, c’est cela le maître mot !

emarketing

les 6 tendances marketing BtoB 2020

L’infographie d’e-marketing est riche d’enseignements : les mutations sont en marche pour les tendances marketing BtoB, que ce soit pour l’événementiel qui s’adapte avec le covid, l’usage des réseaux sociaux, laugmentation du coût d’un lead, la nécessité d’avoir du marketing de contenu…

C’est à découvrir sur e-marketing !

emarketing

la relation client au cœur de la crise

Si on écoute les responsables marketing, la relation client est bien un levier de traversée de crise.

Rester proche de ses clients, rassurer, expliquer, revenir aux basiques de la communication pour rester aussi proche que possible, même en période de confinement et pour s’assurer du retour dans les boutiques pour les commerces.

A lire sur e-marketing :

– témoignage d’Yves Rocher

– projet de réouverture des magasins

achats millenials

achats millenials

Hypermarchés et covi-d

On se doutait que le commerce aurait du mal avec le confinement.

Or, même si le commerce alimentaire est toujours sur le pont, les hypers vont traverser difficilement la crise et la situation n’était déjà pas très bonne fin 2019.

achats millenials

E-marketing explique très bien cela :

  • les hypers sont en périphérie des villes donc loin du kilomètre carré du confinement,
  • les hypers sont dans des zones où les galeries marchandes sont fermées depuis le confinement,
  • les magasins de proximité sont plébiscités pour éviter de croiser trop de monde, sur trop de temps (vue la surface !),
  • depuis le confinement, les consommateurs étalent leurs courses et le samedi représentait près du quart du CA mensuel des hypers,
  • et pour la région parisienne, la fuite vers la province a fait perdre la plupart des consommateurs des hypers.

Le commerce va devoir faire le dos rond, les petits commerces après la crise des gilets jaunes et des grèves ces derniers mois et les hypers aussi par excès de volume. Seules les petites et moyennes surfaces vont pouvoir tenir dans cette crise peut-être !