L’engagement au quotidien dans le Centre de Services d’un grand compte télécom

Une parole de Tib’s qui met en avant la grande qualité humaine des collaborateurs de Tibco qui sont managers d’équipe autant que managers de projet ! A retrouver sur le site web de Tibco !

 

emarketing

quel est le coût d’un lead ?

Le coût d’un lead : entre 15 et 80 euros pour les marketeurs qui savent l’estimer !

Une infographie à découvrir sur e-marketing !

logo concordance conseil vertical lanc PETIT

Instagram et Hyp3r

Quand l’information est le nerf de la guerre, il faut veiller à ne pas tout dire et tout montrer sur Internet…
Quelques explications sur BFM !

le marketeur acteur du RGPD

Quand le marketeur se doit d’être acteur du RGPD, comme acteur de la cybersécurité et garant de la bonne gestion de l’information dans la relation client !

A découvrir sur Forbes !

 

les tendances des réseaux sociaux

Les grandes idées sur les tendances 2019 du marketing des réseaux sociaux… après 3 mois de recul, qu’est-ce que cela donne ?

A lire sur le blog du modérateur !

La vision de la relation client dans la banque

Retour du Digital Change 2019 avec les nouveaux horizons de la relation client par la BPCE

Yves Tyrode, directeur général en charge du digital au sein du groupe BPCE, pilote depuis 2016 la transformation digitale du groupe bancaire. Il est reparti de son expérience chez Voyages SNCF et avant chez France Telecom. Lors de la conférence du 22 janvier, il a balayé les grandes dates de la relation client (« Pour comprendre ce qui va se passer, il faut regarder dans le rétroviseur. ») avant d’expliquer les grands principes du digital pour BPCE.

Retour sur l’histoire de la RC :

  • 1è innovation : l’hypermarché
  • 2è innovation : la promesse Apple (vous savez brancher un PC ? vous saurez utiliser un Mac !)
  • 3è innovation : Google en 2001 (une page très légère mais où toute l’info était présente)
  • 4è innovation : l’I-phone (sans souris, sans stylo)

On est passé de « tout sous le même toit » (Carrefour) à « tout depuis chez moi » (Amazon).

C’est-à-dire simplicité + massification des usages. Le client pilote tout.

La transformation digitale se fait pour et par le client et avec le collaborateur. Le départ c’est l’expérience utilisateur et l’arrivée c’est la donnée.

Pour BPCE, la transformation digitale est pensée pour 2020.

1 : banque au quotidien « self care » avec la pertinence des services et la gestion du produit

2 : vente avec beaucoup d’engagement et une expérience digitale avec une expérience humaine ; le digital ne se substitue pas à l’humain ; digitalisation BtoB = présence sur Internet è parcours de vente et autonomie è finir la vente en parlant à quelqu’un

3 : le digital se doit d’être inclusif (des collaborateurs) = obligation de formation et de management

4 : prendre la data sous l’angle de l’usage et pas de la technologie (cf Amazon et Booking)

L’ADN d’une banque, c’est la data (data financière, date santé). La banque a l’obligation de traiter la data d’une manière responsable. Et sans monétisation !

Les échos du Digital Change 2019 sur le salon NRF

Les grandes tendances du NRF :

  • Le magasin sans contact (seulement CB et récupération de la commande)
  • Les valeurs : place aux minorités, VIP girl lounge, refus de vendre des armes
  • Refus des GAFA
  • Recherche de RSE

De plus en plus d’outils (plus matures et moins chers) pour accompagner les retailers. + de robotique et + de RSE. On parle même de « mission drive » pour cette notion de « mission » des marques en 2019

Après le « sim less » (sans couture), on passe au « friction less » (sans irritation). Le pré-requis pour les clients c’est la simplicité du parcours d’achat.

Aux USA, le retail a connu 3% de croissance en 2018 et 2% sont prévus pour 2019.

Un conseil des acteurs de cette table ronde : identifier l’ADN de sa société et de son offre, ternir ferme sur l’ADN et faire évoluer l’UX. Et c’est gagné !

 

Retour sur le New Retail Forum 2019 – NIJI, TAL & CO, DELAWARE et AUDENCIA

échos sur le CES entendus sur DIGITAL CHANGE 2019

Pour conforter les retours du CES (Consumer Electronic Show) lus dans la presse, voici quelques échos des entrepreneurs et entrepreneuses partis à Las Vegas en janvier 2019 !

Les innovations qui seront bientôt sur le marché avec des applications concrètes : livraison par drone, assistants vocaux, maison connectée (souvenons-nous que les frères Guillemot parlaient déjà de domotique en 1995 !), impression 3D et réalité augmentée (RA = voir mieux que le réel avec du virtuel ; RV = plongée dans l’environnement virtuel).

Selon son niveau de maturité, la technologie va prendre effet, comme la 5G ou la voiture autonome qui est bien au-delà maintenant du prototype de salon.

Pour rester dans l’environnement de la voiture, les grands fabricants de voiture vont passer de la vente de véhicules à la vente de voyage ! Il faut passer du hard au soft et le soft c’est la couche de services !

Les interactions vocales seront intégrées dans tous les outils du quotidien  (Legrand a déjà inventé des interrupteurs connectés). La voix est le cheval de Troie des GAFA pour pénétrer les « home-sweet-home » et récupérer les données.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a tout un écosystème pour travailler sur ces nouveaux concepts. Le dirigeant d’entreprise qui souhaite intégrer une de ces nouvelles technos dans son offre peut s’appuyer sur pléthore d’acteurs. Le CES est justement le bon endroit pour réseauter.

Et le CES qu’est-ce que c’est ? Un salon des innovations plus que de la technologie en fait ! Cette année, un salon très frenchy et un seul stand pour la French Tech, sans présence de politiques et une disponibilité totale des exposants puisqu’avec le décalage horaire, ils sont « dispo » sur place.

Le CES, un salon exclusivement masculin aussi, même si depuis le bad buzz de 2018, il y a des efforts de faits pour une mixité dans les conférences et les tables rondes. Des femmes évidemment sur l’Eureka Parc et Start Up ainsi que sur les stands du Japon et de la Corée. Les grands constructeurs ont encore des « hôtesses » et les afters sont estampillés « pour les hommes ».

 

Retour d’acteurs du numérique sur le CES 2019 : LEXHUB, EMOTIC, NIJI, THE DARK PIXEL et FEMMES DU DIGITAL OUEST

of

La mixité pour la réussite du projet

Bien sûr que la mixité est l’environnement porteur pour tout projet et aussi dans l’informatique !

Les Bretons le savent bien et on le découvre sur l’article de Ouest France !

of

Les prédictions sur le marketing version IA…

Les prédictions sur le marketing version IA… Un bel article de Clubic qui laisse parfois perplexe… bien que ça ne semble pas si loin de nous en fait !